Présentation de la CCI MartiniqueCCI Martinique L'esprit gagnant - 250 ans d'esprit gagnantDéménagement CCI FormationMois de l'Europe
Se développer

Se développer

Trouver un appui et une aide au développement de l’entreprise
Commerçants, industriels ou prestataires de services, les Chambres de Commerce et d'Industrie vous offrent des conseils en matière de création et de développement d'entreprise et un accompagnement "sur mesure".

Des réseaux de conseillers spécialisés dans les domaines suivants : commerce, politique de la ville, industrie, tourisme, services, environnement, développement international.

Ces conseillers :

  • élaborent des actions collectives,
  • animent des formations,
  • apportent un appui aux groupements de professionnels,
  • facilitent les relations des entreprises avec les collectivités locales.

C'est une assistance multiforme  :
· Information
· Conseil
· Formation
· Animation
· Accompagnement

Avec des conseillers généralistes au service :
. Du commerce, 
. Des services, 
. De l'industrie
. De l'hôtellerie-restauration.

Ayant pour champs de compétence : 
· La création
· Le développement
· La mutation, l'évolution
· La transmission de l'entreprise


Actualités

Un nouveau Schéma d'Urbanisme Commercial

La CCI Martinique et ses partenaires ont présenté le 17 octobre 2016 le nouveau Schéma Directeur d’Urbanisme Commercial.


Le SDUC est un document d'orientation et de stratégie pour encadrer le développement commercial du territoire. Il présente l’offre et la demande commerciale, des analyses, schémas, scénarii,… de précieuses informations pour mener des études de marché ou accompagner la décision des pouvoirs publics en matière d’urbanisme commercial.

 

Le SDUC 2015 a été élaboré en partenariat avec les principaux acteurs du développement territorial : le Conseil Régional, la CACEM, l’Espace Sud, Cap Nord, la DEAL et l’ADEME. Il s’inscrit dans une logique de complémentarité et de convergence avec l’élaboration des Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT) des intercommunalités et la révision du Schéma d’Aménagement Régional (SAR).

 

Quelle méthodologie ?

Phase 1 - Diagnostic de la demande 

  • Analyse sociologique et comportementale des ménages de Martinique

  • Analyse des comportements des touristes de séjour et de croisière

  • Prise en compte du volet Développement Durable

  • Synthèse et rendu d'un diagnostic problématisé

 

Phase 2 - Diagnostic de l'offre

  • Analyse de l'offre et expertise des pôles

  • Consultation de l'ensemble des acteurs du territoire

  • Prise en compte du volet Développement Durable

  • Synthèse et enjeux du diagnostic

 

Phase 3 - Prospective et stratégie de développement

  • Analyse prospective des évolutions des modes de distribution et des potentiels de consommation

  • Mise en exergue des enheux et formulation d'orientations sous forme de scenarii

  • Concertation élargie auprès de l'ensemble des partenaires et acteurs

  • Validation de la stratégie d'aménagement commercial

  • Proposition d'enjeux et d'objectifs sur le volet Développement Durable

  • Justification des orientations et définition des outils de mise en œuvre

 

Une nouveauté : Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU)

L’AEU est une démarche de concertation développée par H3C Caraïbes qui vise à intégrer l’ensemble des enjeux de développement durable du territoire dans les grands projets du territoire.


Dans le cadre de l’élaboration du SDUC, l’AEU a permis de :

 

  • Définir et d’intégrer dans les SDUC les enjeux environnementaux prioritaires définis à l’échelle des Communautés d’agglomération et pour la Martinique
  • Garantir la cohérence entre le SDUC et les documents stratégiques du territoire : le SAR (Schéma d’Aménagement Régional), le SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie), les SCOT (Schémas de Cohérence Territoriale), les PCET (Plans Climat Energie Territoriaux), les Plans de Déplacements…

 

Les orientations stratégiques à horizon 2020 s'articulent autour de 5 grands axes : 

Axe 1 : Favoriser le rééquilibrage géographique de l’offre commerciale au regard de la dynamique démographique des territoires et garantir l’autonomie des bassins de vie

Axe 2 : Redynamiser les centres villes et les centres bourgs en favorisant l’attractivité commerciale de ces lieux

Axe 3 : Conforter un maillage fin du commerce de proximité dans les quartiers, dans les centres bourgs et les centres-villes

Axe 4 : Prendre en compte le développement des alternatives pour pérenniser l’offre existante

Axe 5 : Prise en compte du développement durable dans l’économie du commerce et des territoires.


presentation SDUC 2016



Création de la Fédération des Zones d'Activités Economiques

Des zones d’activité réhabilitées. Une expérience client améliorée. Une meilleure représentation et gestion générale des zones. Voici les principales ambitions affichées par les représentants des zones d’activités économiques de Martinique réunis le vendredi 7 octobre dernier pour créer cette fédération. Une initiative novatrice et responsable pour notre territoire, soutenue notamment par la CCI Martinique.


fédération zae

(crédit Photo TiFox)

Circulation, traitement des eaux, sécurité, éclairage… les zones d’activités économiques, qu’elles soient publiques ou privées, sont confrontées aux mêmes problématiques. Par manque de structuration ou de moyens, les gestionnaires ont du mal à réhabiliter leurs zones. Ils ne manquent cependant pas d’idées pour les dynamiser. C’est ainsi qu’est née, le vendredi 7 octobre dernier, à la CCI Martinique, la première fédération des ZAE de Martinique.

 

« Nous avons imaginé la création d’une fédération dans laquelle toutes les zones d’activité de la Martinique pouvaient se retrouver, pour coordonner leurs actions, confronter leurs problématiques et proposer aux acteurs politiques de la gestion du territoire des solutions innovantes » explique Jean-Pierre BIDAULT des CHAUMES, représentant de la zone des Mangles et premier Président de cette fédération. Pour lui et les 7 autres membres fondateurs présents vendredi, il s’agit également d’engager un processus de réhabilitation qui prend en compte l’espace naturel environnant.

 

La Chambre de Commerce et d’Industrie a facilité la création de la fédération et y siège donc en tant que membre permanent. Acteur engagé dans le développement économique du territoire, c’est à son initiative que sont nées les premières zones d’activités de la Martinique : la zone industrielle de la Lézarde en 1963, celle de la Pointe des Carrières, la zone de gros de la Jambette mais aussi les zones industrielles de Californie, Place d’Armes, ou encore la zone industrialo-portuaire de la Pointes des Grives.

 

Près de 70 zones d’activités économiques sont aujourd’hui recensées en Martinique. Plusieurs dizaines de milliers de personnes y travaillent et des centaines de milliers de clients y circulent tous les ans.



Composition du Conseil d'administration : 

 

  • Président : Jean-Pierre BIDAULT des CHAUMES (ASL Les Mangles)
  • Vice Président : Marc LABAYE (La Lézarde)
  • Trésorier : Michel MARTY (SCI Hauts de Californie)
  • Trésorier adjoint : Magali POUSSEL (ASL Zone de gros de Jambette)
  • Secrétaire : Manuel BAUDOUIN (CCI Martinique)
  • Secrétaire adjoint : Jean-Claude BOULANGER (GIE La Galleria)
  • Administrateur : ASL Acajou Californie


Vous souhaitez rejoindre cette fédération ? Contactez nous

Voir l'interview du Président de la Fédération



La CCI Martinique et ses partenaires signent une charte qualité pour réhabiliter les zones d’activités

Poumons économiques de l’île, les zones d’activités sont fréquentées chaque année par des centaines de milliers de clients. Des dizaines de milliers de personnes y travaillent. Si leur poids économique est avéré, le besoin de réhabilitation est réel. C’est l’objet de la Charte signée ce vendredi 7 octobre à la CCI Martinique.


signature charte palme baudouin

(crédit Photo TiFox)


La Collectivité Territoriale de Martinique, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat, la CACEM, CAP Nord, l’Espace Sud, l’ADEME, la Fédération des Zones d’Activités Economiques de Martinique et l’Association PALME étaient tous invités le vendredi 7 octobre 2016 au 50 rue Ernest Deproge. A cette occasion, ils ont déploré la vétusté des infrastructures, la dégradation des conditions d’activités et des paysages et souligné le besoin d’un référentiel commun pour faire évoluer la situation.

 

Cette charte, baptisée « Démarche qualité pour la réhabilitation des ZAE de Martinique », a été élaborée grâce à l’expertise de l’association nationale pour la qualité environnementale et le développement durable des territoires d’activités (Association PALME). Elle vise la réhabilitation de ces espaces dans une logique de développement durable. Elle définit pour cela une méthodologie de projet. Les signataires s’engagent, avant tout projet de réhabilitation, à se poser la question de la cohérence entre leurs ambitions et les besoins économiques réels du territoire. Ils sont invités à agir en concertation, à réfléchir aux attentes des clients et aux attentes des usagers (salariés). Enfin, ils penseront Développement Durable comme atout du développement économique.

 

 

A l’origine de plusieurs zones d’activités économiques, l’organisme consulaire est, encore aujourd’hui, un acteur sollicité pour son expertise en matière d’aménagement économique du territoire. La réduction de l’empreinte écologique des entreprises était un axe fort de la mandature. Sur les ZAE, l’harmonisation des approches pour une gestion plus durable avait ainsi été entamée dès 2011 par la CCI Martinique et ses partenaires. Elle devrait permettre de faire face à la dégradation progressive de ces pôles d’activités et limiter leur impact sur l’environnement et les paysages martiniquais.